Rénovation énergétique : Comment optimiser son isolation thermique ?

À l’occasion du salon Aménago, qui se déroulait mardi 9 novembre 2021, à Lille Grand Palais, l’équipe de Garoma Rénovation a partagé son savoir-faire en matière de travaux de rénovation. Nous étions invités à présenter nos solutions en matière d’isolation thermique durable, notamment grâce à l’utilisation de matériaux biosourcés. C’est l’occasion de faire un point sur l’étape essentielle qu’est l’isolation dans la rénovation d’un habitat. Du diagnostic initial au choix des isolants, de préférence biosourcés, voyons comment optimiser son isolation thermique, étape fondamentale de toute rénovation énergétique.

Emilie et Tony RAUL - Conférence biosourcé AMENAGO LILLE 2021
Emilie et Tony RAUL - Conférence biosourcé AMENAGO LILLE 2021

L’isolation thermique, étape indispensable d’une rénovation énergétique

Avant de réaliser des travaux d’isolation, il y a des points essentiels à vérifier, comme la ventilation ou la présence de ponts thermiques, ou encore connaître l’historique de son logement.

Vérifier la ventilation de l’habitat

Dans un logement, l’air, qui contient de la vapeur d’eau, peut vite être source d'humidité. En effet, les occupants et les activités génèrent normalement de l’humidité. Car, le saviez-vous ? Une personne adulte émet, en moyenne, 60 g d’eau par heure. C’est pourquoi l’isolation doit être couplée à une bonne ventilation. Celle-ci peut consister en une Ventilation mécanique contrôlée (VMC), particulièrement efficace dans les pièces d’eau et la cuisine. Des grilles d’aération sont également indispensables à différents points de la maison.

Éviter les ponts thermiques

Ce sont les zones de faiblesse dans l’enveloppe d’un bâtiment. Les ponts thermiques se caractérisent par une forte déperdition de température et des phénomènes de condensation (traces noires, moisissures…). On retrouve les principaux ponts thermiques :

  • Entre la toiture et les murs ;
  • Entre les murs et les menuiseries des fenêtres ;
  • Entre le plancher et les mur ;
  • Au niveau des ossatures de la construction, des points de fixation, etc.

Au niveau de ces points faibles, la condensation peut s’accumuler et provoquer des traces noires et des moisissures. Éviter les ponts thermiques permet d’assurer une continuité avec une bonne isolation.

Connaître la date de fabrication de son logement

Avant 1974, les bâtiments n’étaient soumis à aucune obligation, ni réglementation concernant l’isolation. La date de construction de votre logement peut donc donner un indice sur la qualité de son isolation. Certaines constructions anciennes utilisent des matériaux non industriels comme la pierre ou le bois. Il est alors impératif de bien adapter la technique d’isolation. Pour cela, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qui fera un diagnostic précis de vos besoins. 

 

Le choix d’un bon isolant thermique

Le lambda, ou λ, est le coefficient de conductivité thermique d’un matériau. Il indique la quantité de chaleur qui traverse une épaisseur d’1 mètre, sur une surface d’1 m², en 1 heure. L’isolant dont le lambda est le plus bas est le meilleur..

La résistance thermique d’un matériau isolant dépend de son lambda et de son épaisseur. Le matériau avec une résistance élevée est le plus isolant.

Le déphasage est à prendre en compte également : il s’agit du temps que met la chaleur extérieure pour entrer dans un bâtiment.

Il existe différents isolants. Les plus utilisés en France sont les laines minérales. Parallèlement, des matériaux plus durables émergent, comme la laine de coton biosourcée.

Les laines minérales : la laine de roche et la laine de verre

Les laines minérales font partie des isolants les plus utilisés en France. Elles sont obtenues à partir de pierre ou de silice chauffées à très haute température, puis filées et transformées en matériau fibreux : la laine minérale.

Ses caractéristiques sont les suivantes :

  • lambda : 0.40 ;
  • non recyclable ou valorisation très coûteuse ;
  • peu durable : tassement rapide ;
  • durée de vie : 15 ans environ ;
  • isolation phonique : 13 db pour une cloison standard ;
  • déphasage : maximum 2 h ;
  • éligible aux aides.

 

La laine de coton biosourcée

Un produit biosourcé est un produit ou un matériau fabriqué, entièrement ou en partie,  à partir de matières d’origine biologique. La laine de coton est conçue à partir de coton recyclé. Chez Garoma Rénovation, nous utilisons la laine de coton Métisse®. Elle est fabriquée par le Relais. Les textiles en coton qui ne sont plus réutilisables sont transformés en panneaux ou en rouleaux d’isolant.

 

Les caractéristiques de la laine de coton sont les suivantes :

  • lambda : 0.37 à 0.39 ;
  • recyclable et recyclée ;
  • économique car stable dans la durée ;
  • durée de vie : 50 ans ;
  • isolation phonique : 42 db pour une cloison standard ;
  • déphasage : environ 8 h ;
  • éligible aux aides.

laine de coton recylée METISSE - GAROMA RENOVATION

Une isolation thermique optimale et durable

Faire baisser sa facture énergétique

L’isolation thermique est l’étape première d’une rénovation énergétique efficace. Isoler son logement, c’est faire des économies sur sa facture énergétique, que ce soit en gaz ou en électricité.

Une bonne isolation joue un rôle essentiel dans la performance énergétique de votre habitat. Au moment de la revente, votre logement obtiendra un meilleur classement au Diagnostic de performance énergétique (DPE).

Une isolation plus saine pour durer dans le temps

Faire le choix d'une meilleure isolation, qui plus est biosourcée, c’est assurer la pérennité de votre logement. En effet, une maison avec une bonne isolation associée à une bonne ventilation traversera les années sans se dégrader.  

Isoler son logement est une démarche responsable. Le faire en favorisant des matériaux biosourcés, c’est faire un pas de plus dans ce sens. Chez Garoma Rénovation, nous avons fait le choix de la laine de coton biosourcée car nous sommes d’abord convaincus par le produit, ses qualités thermiques et sa longévité dans le temps. Mais, c’est aussi un produit fabriqué en circuit court : il est produit à 15 km de chez nous !

Choisir les professionnels labellisés RGE pour vous accompagner

GAROMA RENOVATION EST RGE QUALIBAT

Pour vous aider dans vos travaux d’isolation, faites-vous aider par un artisan Reconnu garant de l’environnement (RGE). Ce label vous certifie le professionnalisme de l’artisan, notamment pour des travaux d’efficacité énergétique. Il vous permet également l’accès à certaines aides si vous faites appel à un artisan labellisé. Garoma Rénovation est certifié RGE depuis 2018. Nous avons réalisé de nombreux chantiers d’isolation thermique. Nous vous accompagnons et conseillons à toutes les étapes de votre chantier d'isolation.

 

Alors, si c’est nous que vous souhaitez voir chez vous, contactez-nous.

garoma renovation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Logo en 3d

SARL au capital de 6000€

SIRET 83842903300015 - APE 4329A

Suivez-nous

En cliquant sur "s'abonner" à la newsletter", j'accepte que l'adresse mail soit utilisée par Garoma Rénovation pour l'envoi d'une newsletter (1 mensuelle). Je peux me désinscrire à tout instant.

Something went wrong. Please check your entries and try again.
Retour haut de page